TRACKS NEWS / 12-10-17 / Aujourd'hui, c’est l’ « Int...
Schrei-Tag

Aujourd'hui, c’est l’ « International Moment of Frustration Scream Day »

"To share any or all of our frustrations, all citizens of the world will go outdoors at twelve hundred hours Greenwich time and scream for thirty seconds. We will all feel better, or Earth will go off its orbit.”

Il s’agit du texte publié sur le site de l’ International Moment of Frustration Scream Day, tout de suite suivi par une mention surprenante : en effet, celui-ci et tous les autres jours fériés créés par Thomas et Ruth Roy sont protégés par le droit d’auteur. Vous ne rêvez pas : un couple des Etats-Unis détient les droits de plus de 70 fêtes délirantes et irréligieuses, parce que… C’est les Etats-Unis, quoi.

International Moment of Frustration Scream Day

Du célèbre "Cri" peint par Edvard Munchs Gemälde “Der Schrei” à la fin du XIXe siècle à la sortie de l’album „Schrei“ de Tokio Hotel une centaine d’années plus tard, gueuler, et pousser des cris et des hurlements font partie intégrante de notre vie et de notre culture. La plupart des gens ont crié à la naissance et ont recours régulièrement à ce moyen de communication tout au long de leur vie, que ce soit au marché, au stade, en manif ou lors d’une dispute.

On sait que hurler permet d’évacuer la colère rentrée et le stress accumulé. C’est donc pour que le monde prenne enfin un jour pour se soigner qu’existe cet  International Moment of Frustration Scream Day. L’inventeur de journées spéciales Thomas Roy a voulu ainsi se donner la possibilité et l’autorisation de faire des choses qui lui plaisent… et qui rapportent bien entendu. En effet, lui et sa femme Ruth souhaitent être informés et même dédommagés en cas d’utilisation de ces fêtes. C’est pourquoi cette « journée du cri » aussi formidable que curative est „Co-sponsored by Low Thresholders of the Earth League”.

International Moment of Frustration Scream Day

Website

+
-
The Earth League

Website

+
-

Thomas et Ruth Roy et les Wellcat Holidays

En 1986, pour préparer une émission de radio sur la station WIOV (Lancaster, PA), Thomas Roy feuillette un jour le Chase’s Calender of Events, l’un des calendriers les plus répandus aux Etats-Unis, qui a la particularité de recenser aussi les journées spéciales, événements et fêtes qui sortent du commun. Tombant sur un formulaire invitant le lecteur à soumettre ses propres jours fériés, M. Roy invente et propose le Northern Hemisphere Hoodie-Hoo Day, lequel est accepté. Thomas se sent donc incité à imaginer toujours plus de journées spéciales improbables, emportant immédiatement l’enthousiasme de Ruth. En bons Etats-uniens qu’ils sont, ils flairent l’aubaine et créent ensemble Wellcat Holidays™, une fabrique de « wacky holidays ». Le LA Times et le Washington Post ne sont pas les seuls journaux à avoir consacré des billets à cette idée au cours des années 90.

Voici quelques exemples de ces journées spéciales :

22.01. Answer Your Cat’s Question Day
26.04. Hug an Australian Day
02.06. Yell “Fudge” at the Cobras in North America Day
28.08. Crackers Over The Keyboard Day
30.10. Haunted Refrigerator Night
30.11. Stay Home Because You’re Well Day
05.12. Bathtub Party Day

Le couple Roy propose des licences pour l’usage commercial de ses journées festives, mais également des offres spéciales permettant de les célébrer en entreprise. En Europe, il est impossible de protéger une fête par copyright, mais les lois US autorisent l’exploitation commerciale d’à peu près n’importe quelle idée : le rêve américain par excellence. Entrée gratuite donc le 5 décembre pour votre prochaine Bathtub Party !