TRACKS NEWS / 11-10-17 / Clowns interdits ! Ou comme...
No Clowns

Clowns interdits ! Ou comment l’hystérie autour de la burqa est propice à la surveillance à grande échelle

L’Autriche vient de décréter une interdiction du voile intégral visant à bannir à tout prix les porteuses de burqa de l’espace public sans enfreindre les lois sur la laïcité. Cette décisions a généré des dérives absurdes et pourrait avoir de graves conséquences sur la protection des données.

Depuis le 1er octobre en Autriche, il est interdit de dissimuler son visage derrière un voile intégral. En France, une telle interdiction est en vigueur depuis 2010 et un projet de loi similaire a été soumis au parlement allemand en février dernier. En Europe, il est donc de plus en plus compliqué de respecter les dispositions légales en matière de de vêtements, d’autant que la nudité partielle ou totale est elle aussi interdite.

La particularité de la loi autrichienne ne tient pas tant à l’ « interdiction de la burqa » dans un pays où le nombre de femmes concernées est quasi impossible à établir. D’autres ont déjà traité ce thème par le menu. Non, ce qui est singulier ici, c’est surtout la notice du ministère de l’Intérieur, qui explique l’étendue de l’interdiction d’une manière cocasse :

traduit de l'allemand

 

On voit clairement ici ce que ces interdictions visent également : dans la mesure du possible, chaque visage doit ainsi pouvoir être identifié dans les lieux publics, en d’autres termes, être enregistré par les caméras. Il en coûtera 150 euros (après un unique rappel à l’ordre) à celui ou celle qui souhaiterait échapper aux objectifs en cachant son visage derrière un bout de tissu.

Allons-nous bientôt ressembler à la Chine ? Dans l’empire du Milieu, 450 millions de caméras enregistrent même les visages des voleurs de papier toilette dans les restaurants et ceux des piétons qui traversent au rouge. Prochaine étape : un « Social Credit System » doit être mis en place, qui récompensera les citoyens les plus sages, et qui sera également contrôlé à l’aide d’un logiciel de reconnaissance faciale. Si ce projet nous semble encore absurde, des variantes de pareils systèmes de « Social Credit » pourront voir le jour en Europe dans un futur proche à la suite du renforcement progressif des systèmes de surveillance.

Voyons le bon côté des choses : dans les rues d’Autriche, aucune chance de rencontrer le « Ça » de Stephen King. Sauf à carnaval. Ce qui est déjà assez horrible en soi.

IT Trailer 3 (Extended) 2017
IT - Trailer
+
-

A propos : il y a quelques années déjà, nous vous proposions des conseils (de maquillage) pour échapper à la reconnaissance faciale : 

Le thème de la reconnaissance faciale et des piétons traversant au feu rouge a fait l’objet d’une cocasse installation de l’artiste belge Dries Depoorter : 

Enfin, pour ceux qui ne veulent pas renoncer à se camoufler : le collectif d’artistes Riot Gear a conçu un bandana intégrant le chiffrement de messages : 

Riot Gear – des outils pour les manifs 3.0

http://tracks.arte.tv/fr/riot-gear-des-outils-pour-les-manifs-30

+
-