TRACKS NEWS / 21-09-15 / Abbas Fahdel, Bagdad année ...
abbas fadhel

Abbas Fahdel, Bagdad année zéro

Rencontre avec le réalisateur Abbas Fahdel, réalisateur d’origine irakienne exilé en France, auteur de Homeland (Irak année zéro), plongée dans le quotidien des Irakiens pendant la guerre.

Il aura fallu la photo du petit Aylan mort sur une plage et la médiatisation de leur arrivée en Europe ces dernières semaines pour que l’on commence à voir le visage des réfugiés, entrevoir la réalité de leur histoire, au-delà des statistiques égrenées depuis des mois, celles des tentatives d’intrusion du Tunnel sous la Manche à Calais ou des noyades dans les eaux de la Méditerranée. Donner à voir ceux qui sont pris dans les conflits, c’est le travail entrepris par Abbas Fahdel il y a une décennie. En 2003, juste avant l’invasion américaine, il pose sa caméra en Irak et filme le quotidien de sa famille. Pendant un an et demi, Abbas Fahdel documente la réalité de ce que vivent les Irakiens dans un pays défiguré par la guerre. Des images rares, sorte de contre-champ de celles des frappes, omniprésentes sur nos écrans. Traumatisé par la mort de plusieurs membres de sa famille et incapable de regarder ses rushes, Abbas Fahdel ne commencera à les assembler qu’en 2013, après avoir eu un déclic à l’occasion du 10ème anniversaire de l’invasion américaine. Le résultat est un documentaire de cinq heures et demie, Homeland (Irak année zéro) divisé en deux parties, « l’avant » et « l’après ».

Trailer | Homeland (Iraq Year Zero) | Abbas Fahdel
Bande-annonce de Homeland (Irak année zéro), d’Abbas Fahdel
+
-
Abbas Fahdel

@ Wikipedia

+
-

Avant de lui consacrer un portrait le 24 octobre prochain dans « Tracks spécial Danger Zone », nous avons évoqué la question des réfugiés avec Abbas Fahdel et lui avons demandé son point de vue sur la photo du petit garçon mort sur une plage turque qui a déclenché l’onde de choc.

Interview : Abbas Fahdel (1)
+
-

Dans Homeland (Irak année zéro), Abbas Fahdel filme longuement la ville de Hit, où vivait une partie de sa famille, tombée aux mains de Daech depuis le mois de décembre dernier. Il évoque les répercussions de la menace Daech sur les habitants des régions où le groupe djihadiste s’implante.

Interview : Abbas Fahdel (2)
+
-