TRACKS NEWS / 26-02-16 / Avant-première : Ai Weiwei,...

Avant-première : Ai Weiwei, quand l'Art fait la muraille

À l'occasion de son passage à Paris pour son exposition au Bon Marché, Tracks a passé 24 heures avec Ai Weiwei ! Le résultat sera diffusé dans Tracks pour une émission spéciale consacré à cet artiste hors du commun !

Demi-dieu de l'Art made in China, Ai Weiwei maîtrise les réseaux sociaux comme personne, et les utilise pour créer à la vitesse d'un tweet. Sa spécialité: être là où on ne l'attend pas.

Ai Weiwei: Sunflower Seeds
Ai Weiwei: Sunflower Seeds
+
-

Au début, c'était mal parti pour Ai Weiwei. Il naît à Pékin en 1957, l'année où son père, le poète Ai Qing tombe en disgrâce. La famille est alors déportée en Mandchourie et le père condamné à nettoyer les toilettes du camp de travail. Une réalité qu'Ai Weiwei prend par les cornes : il décide de partir pour New York pour de nouvelles aventures, potentiellement artistiques. Inscrit dans une école d'art, il vit de petits boulots, écume les squats, rencontre le poète de la Beat Generation Allen Ginsberg et prend des photos en pagaille. Bref, le Ai Weiwei que l'on connaît "naît" à ce moment-là.

De retour en Chine, Ai Weiwei applique les recettes d'Andy Warhol. Il est sur tous les fronts: plasticien, architecte, blogueur, provocateur, dissident. Ce qui ne l'empêche pas de concevoir le Nid d'Oiseau, le stade édifié pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008... Avant de boycotter ces mêmes jeux.

Ai Weiwei: Never Sorry | Trailer HD
Ai Weiwei: Never Sorry
+
-

En 2000, il fait un bras d'honneur aux autorités en proposant "Fuck Off", une "contre-exposition" à la Biennale de Shanghai dont le nom parle de lui-même. L'artiste, icône quasi-pop pour certains, arrive à fédérer une grande communauté de fans de plus de 300 000 personnes. Lorsqu'il est arrêté en 2011 et condamné à passer 81 jours derrière les barreaux, ce sont eux qui se mobilisent pour payer sa caution. Et lorsqu'on lui confisque son passeport, il réplique par une série de selfies, le majeur tendu. Punk's not dead !

-

Galerie : Ai Weiwei middle fingers

5 photos

+
-

Un reportage de Valérie Paillé
Caméra : Diego Monet
Son : Antoine Benguigui

Tracks, spéciale "Art's not Dead" avec Ai Weiwei, ce samedi 27 février à minuit.