Back to Bahamadia

Les 90’s ont vu fleurir Lauryn Hill ou Queen Latifah : Bahamadia s’est elle fait poser un lapin par le succès. Considérée comme l’une des pionnières du rap underground féminin, la B-Girl originaire de Philadelphie est en live, dans Tracks !

Durant les 90’s, le rap a accouché de superstars féminines, de Lauryn Hill à Missy Elliott en passant par Queen Latifah. Arrivée dix ans plus tôt dans le rap game, la native de Philadelphie Antonia Reed, alias Bahamadia est passée sous les radars. Reconnue comme l'une des grandes pionnières des B-Girls, révélée par le tube "Funk Vibe" en 1993 et adoubée par Guru en personne, elle creuse pourtant toujours le sillon du rap underground.

« Quand j'ai découvert le hip hop, c’était une musique très variée et on en n'avait pas encore fixé les règles. Tout ce qui était contre le système était considéré comme du hip-hop, tout ce qui n'était pas commercial, comme la pop, l’électro ou le rock. C'est ce qui m'a le plus marquée à l'époque. » Bahamadia