TRACKS NEWS / 22-11-11 / Beach Bums : des vacances a...

Beach Bums : des vacances au poil !

Fatigué de la route ? C'est le moment de faire une petite pause dans la baie de San Pedro, l'aire de repos favorite des punks à chiens. Hyperactifs, s'abstenir.

Zéro commerce, zéro activité, zéro carbone, zéro site touristique à visiter, la baie de San Pedro est le paradis de tout ceux qui se sont fait une religion de ne rien faire. Chaque année, les routards du monde entier affluent dans cet endroit vierge du XXI siècle pour quelques semaines ou pour toute la vie. Avant d'être squattée par les travellers, la baie de San Pedro subit la convoitise des pirates. Au seizième siècle, la couronne espagnole y bâtit même un fort pour repousser les assauts des flibustiers. Située au sud de l'Espagne en Andalousie, la baie occupe à l'époque une place stratégique sur la route des minerais précieux. Au début du vingtième siècle, les derniers habitants, principalement des pêcheurs, quittent San Pedro et la baie est laissée à l'abandon jusqu'à ce qu'une trentaine de routards la repère dans les années 80 et décident de poser leur sac à viande sur le flancs de la montagne. Isolée, loin de toute route, il faut marcher plus d'une heure à travers un sentier de montagne pour accéder accéder à cette plage de rêve. Certains backpackers ont restauré des bâtisses dans cette zone déclarée inconstructible depuis 87, d'autres vivent dans les grottes. De peur de se voir expulser, les habitants permanents fuient les caméras comme la peste.