TRACKS NEWS / 03-10-09 / Beastie Boys - Sales gosses...

Beastie Boys - Sales gosses du hip hop

Les Beastie Boys ne sont plus des gamins : du punk hardcore au hip-hop sans œillère, ces trois fils de bonnes familles new-yorkais ont fait sortir le rap de son ghetto.

Accompagnés dans leurs premières années par le producteur génial Rick Rubin, militants pro-Tibet ou encore nominés au… Rock'n'Roll Hall Of Fame, leur carrière est un torrent tumultueux. Entretien avec l'un des plus anciens groupes de hip-hop en activité.

Les Beastie Boys, c’est une vraie pochette-surprise. Entrés dans le rap par effraction il y a 30 ans ans en faisant les andouilles, ils ne sont jamais là où on les attend. Venus de Brooklyn, les Beasties (acronyme pour Boys Entering Anarchistic States Towards Internal Excellence) donnent leurs premiers concerts en 79 sous le nom de Young Aborigenes avec une fille à la batterie : Kate Schellenbach. Deux ans plus tard, lorsque Adam Yauch, âgé de 17 ans les rejoint, ces punks hardcore se rebaptisent Beastie Boys. Fondateur des Beastie Boys et ancien du groupe « Reagan Youths » (les jeunesses reaganiennes), Adam Yauch est le cerveau de cette bande de fous. Dès le début, fasciné par l’image, c’est lui qui tourne en super 8 les 400 coups des pieds nickelés new-yorkais. Mais alors qu’ils pataugent en plein punk, les Beastie Boys prennent en pleine poire le rap de leurs voisins de Big Apple : Public Enemy.

Au cours d’un concert de Public Enemy, ils rencontrent leur futur producteur et gourou. Mélangeant les riffs de Black Sabbath et des rythmes de Led Zeppelin, Rick Rubin invente un rap trans-genre qui va devenir la marque de fabrique des Beastie Boys. Pour Def Jam, le label de Rubin, c’est le jackpot, avec 5 millions d’albums des beastie vendus : une première dans l’histoire du rap !

La fusée Beastie est sur orbite. Inclassable, le groupe récolte les awards dans toutes les catégories, du rap au rock indépendant, et jusqu’au clip pour leur hit « Intergalactic »...

Beastie Boys- Intergalatic

04m33

Beastie Boys - "Intergalactic"

04m33

+
-
Dans leurs favoris (20)