La guerre en carton

Les combattants des Boxwars sont de vrais fracassés du recyclage ! Armures, épées et chars : ces guerriers ne jurent que par le carton.

Concept hérité d’Australie, les Boxwars sont des joutes endiablées entre des géants de papier. Ces passionnés de la destruction créatrice passent des heures à confectionner épées, armures et véhicules en emballages de récupération, qui sont réduits en lambeaux dès que sonne le clairon. Sus au carton ! 

Boxwars
Boxwars Australia
+
-

Déclinée en France sous le nom de Cartonnades, la compétition y gagne une règle : le dernier à conserver son armure gagne. Cette année, à la Japan Touch Haru de Lyon, c’est la première fois que des participants de trois villes différentes se retrouvent pour guerroyer. Les créations des cartonneurs ne manquent pas de détails, comme cette réplique d’un moteur à la Mad Max :

« Le moteur sera détachable du camion pour le combat, comme ça, s'il y en a un qui se sent motivé, il pourra l’arracher et le balancer au milieu de la foule ! »

Cartonnade n°20
cartonnade n°20
+
-

« C'est un petit peu un esprit bouddhiste, en fait. On part du principe que dès qu'on crée un truc, cette chose est déjà détruite. Donc le jour où elle est détruite, bah on n'est pas déçu. » Simon

Pas de larmes ni de sang, l’ambiance est au moshpit comme dans un concert de métal : si tu tombe au sol, des bras vaillants te ramènent dans la partie. Bess, en vrai fada des cartonnades, entrepose ses chefs d’oeuvres cartonnés partout dans son manoir… Et la bataille se joue en famille :

« Mon fils participe beaucoup, Théodore, il est là, c'est comme si j'étais Godefroy et lui c'était mon Jacqouille quoi, pendant les combats. Il me garde mes armes, il surveille, s'il voit que je vais me faire attaquer en traître... "Attention papa ! Lui, regarde-le, regarde-le !" » Bess