Döner gore

Avec le réalisateur Can Evrenol, le cinéma turc prend un sacré coup de sang.

Avec Can Evrenol, l’enfer, c’est la famille. Une maxime qu’il développe dès ses premiers films comme ici, en 2007, dans ce court métrage où le réalisateur turc raconte l’histoire d’un garçon qui écrase la tête de son petit frère devant ses parents. Avec "My Grandmother", cette fois, c’est la grand-mère qui passe à table en décidant de manger sa petite fille. En 2017 il remet le couvert avec son film « Housewife » où une fois de plus une famille tordue hante le film.

Housewife (2017) Trailer
Bande annonce – Housewife (2017)
+
-

La famille n’est pas la seule à en prendre pour son grade avec le réalisateur turc. En 2015 dans son premier long métrage Baskin, Can Evrenol met nez à nez cinq policiers turcs et une secte cannibale qui vont leur en faire baver. Un sacré pied de nez dans un pays où la police est un sujet tabou.

BASKIN Türkçe Resmi Fragman (2015) - Can Evrenol #baskinthemovie
Bande annonce – Baskin (2015)
+
-

« La meilleure façon de dire merde à la société et à un pays, c’est de prendre les symboles du pouvoir et de le mettre sens dessus dessous. » Can Evrenol