TRACKS NEWS / 26-11-15 / Cette pirate informatique a...

Cette pirate informatique a tout compris !

Artiste et adepte des technologies, l’Américaine Addie Wagenknecht intègre comme aucune autre le côté high-tech dans son œuvre, sans différencier Internet et ce qui n’est pas Internet. Car à ses yeux, ces deux univers sont étroitement imbriqués.

L’Américaine a lancé ses « pussy drones », des photos marrantes de chat et des godemichets volants à l’attaque de Facebook et de Wall Mart. Et pour incarner son « Webcam Venus », des acteurs de sexcam ont posé comme les personnages de tableaux célèbres de la Renaissance.

"WEBCAM VENUS" (2013) by Addie Wagenknecht NSFW

01m47

„Webcam Venus“:

01m47

+
-

Addie Wagenknecht se frotte aussi à des thèmes comme la vidéosurveillance, le cryptage des données et le Big Data. Elle nous ouvre les yeux sur le fait que la culture de demain est façonnée par les évolutions technologiques. Son objectif ? Sensibiliser au fait que le pouvoir est concentré entre les mains de quelques multinationales.

Addie Wagenknecht:

« J’incrimine ceux qui fabriquent les serveurs sur lesquels nos données personnelles sont stockées, ceux qui programment des sites relationnels comme Twitter et Facebook. Car si tu es le constructeur du matériel informatique et des logiciels, alors tu contrôles la culture, tu contrôles le commerce en ligne, l’économie et le gouvernement. Tu as le pouvoir de tout manipuler et aussi d’influencer les choses à ta guise. »

Addie Wagenknecht n’est pas avare de son savoir. Elle donne régulièrement des conférences sur la protection des données et sur l’anonymisation. Elle est à la tête de DEEP LAB, un réseau de femmes qui se penchent précisément sur ce genre de thèmes. Ah oui, elle a également participé au développement d’un cutter laser en open source, le Lasersaur . Yes !

TRACKS a rencontré l’artiste cet été à Berlin :

Addie Wagenknecht - Tracks ARTE
Addie Wagenknecht @TRACKS
+
-
Dans leurs favoris (2)