Quand le capitalisme échoue dans l’allégresse – L’utopie façon Cory Doctorow

Auteur de science-fiction, blogueur, militant open source : le Canadien Cory Doctorow a plus d’une corde à son arc. Il fait actuellement parler de lui avec Walkaway, un roman dystopique mais optimiste.

La critique salue en Walkaway une alternative salutaire aux dystopies en vogue. Dans ce roman, en apparence bien moins optimiste, l’auteur décline pourtant les conséquences de diverses catastrophes – naturelles ou non – qui poussent une partie de la population mondiale à tourner le dos à la société.

Les « Walkaways », ce sont ces gens qui investissent des terres désertes pour y créer un nouveau système dont les bases sont l’économie de l’abondance, la croyance dans le progrès technique et une bonne dose de liberté sexuelle.

Dans un entretien avec TRACKS, Cory Doctorow explique quelle est la probabilité de voir de tels scénarios se réaliser et se veut rassurant : il n’y a pas lieu d’avoir peur des catastrophes. Au passage, il livre quelques aphorismes mémorables :

« La question qui se pose avec une utopie, ce n’est pas de savoir si la société fonctionne bien mais si elle échoue bien. »

Ça, c’est dit…