Esthètes dans les étoiles

Ces artistes ont la tête dans l'espace et les mains dans la matière ! Faute d'être astronaute, le Brésilien Ernesto Neto crée des sculptures organiques dignes d'un paysage extraterrestre alors que l'Argentin Tomàs Saraceno utilise des araignées pour tisser des toiles architecturales.

Pour ces artistes du cosmos art, l’esprit de l’homme moderne manque de grandeur. Ernesto Neto et Tomàs Saraceno veulent faire comme leurs œuvres : quitter la Terre et habiter l'espace aérien.

Ernesto Neto

Né en 1964, Ernesto Neto rêve de devenir astronaute. Il n’a finalement jamais quitté le plancher des vaches, trop occupé à faire décoller les sens avec ses œuvres intimes et mystiques...

« Nos cinq sens sont notre seul lien au monde, notre lien au cosmos, à l’environnement, au tout et à notre propre existence intérieure. Quand on réussit à rester en silence, à seulement sentir, respirer, entendre, on se connecte à l’infini. » Ernesto Neto

-

Ernesto Neto

2 photos

+
-

Tomàs Saraceno

Si les poussières cosmiques arrosent notre planète tous les jours, Tomàs Saraceno pense qu’on doit forcément en retrouver dans les toiles d’araignées…

« J'ai toujours aimé les toiles d'araignées depuis que je suis tout petit. C'est quelque chose qui reste toujours incomplet. Tu peux te tourner vers la droite, vers la gauche... Au début, j'essayais de les prendre en photo mais j'étais limité par la façon de les éclairer et par l’impossibilité de voir la toile dans sa totalité. En ça, c'est assez semblable à l'univers… » Tomàs Saraceno

-

Tomas Saraceno

6 photos

+
-