TRACKS NEWS / 27-09-15 / Dressed for success: la cha...

Dressed for success: la chanteuse Balbina

Les textes de Balbina dérangent, ses tenues surprennent, mais au moins la Berlinoise ne passe pas inaperçue.

Dans ses vidéos et sur scène, elle revendique un style vestimentaire hors du commun et des textes assez prise de tête. La chanteuse n’aide pas le public, elle ne s’aide pas non plus. Pas étonnant que son deuxième album s’intitule « Über das Grübeln » – « De l’art de ruminer ». Elle y fait ce qu’elle aime le plus : n’en faire qu’à sa tête. Il fut un temps où Balbina assurait les premières parties de rappeurs. Pas vraiment une sinécure, mais chaque huée l’a rendue plus coriace.

Balbina et le succès
+
-

Dans ses textes ultratravaillés, Balbina aborde des thèmes qui dérangent : l’incapacité à prendre des décisions, les carcans et les sentiments de culpabilité. Le point de départ est souvent un objet. Comme dans la chanson « Seife » – « savon ».

Balbina - Seife feat. Maeckes
Balbina - "Seife"
+
-

Pour l’écrire, on peut dire que la chanteuse et son producteur Nico Rebscher ont fait preuve d’imagination.

Balbina et sa musique
+
-

Balbina focalise l’attention. Ses fans lui écrivent des poèmes. Ses détracteurs l’insultent sur Internet. Mais Balbina est habituée aux réactions négatives depuis l’école – son cauchemar à l’époque : le cours d’allemand.

Un cauchemar personbel de Balbina
+
-

Pour donner corps à ses idées, Balbina travaille souvent avec Susann Bosslau, une créatrice de mode. De leur collaboration naissent des tenues de scène, comme une robe en feuilles ou en bois. Des tenues plutôt originales, parfois difficiles à porter. Comme lors du tournage de cette vidéo, où elle devait porter une perruque en réglisse qui glissait sans cesse sur son nez triplement fracturé. La robe en bois lui a laissé des écorchures sur tout le corps. Mais elle s’en accommode, par amour pour les vêtements déjantés.

-

Balbina

5 photos

+
-

Balbina et Susann forment un tandem si bien rôdé qu’elles ont créé leur propre marque d’accessoires. Elles veulent valoriser des matières déconsidérées. Le nom de leur marque : « das ü ». Parce qu’elles adorent les trémas.

Balbina

Homepage

+
-
Balbina

Facebook

+
-