TRACKS NEWS / 06-04-17 / La vie en rose : le réalisa...

La vie en rose : le réalisateur Eduardo Casanova

Un faible pour le rose et les différences en tout genre – c’est la signature inimitable de l’incroyable étoile montante du cinéma espagnol, le réalisateur Eduardo Casanova.

« Les gens ont du mal à contempler la laideur. Ils ont du mal à regarder des personnes difformes, ils ont du mal à regarder la mort. Draper tout cela de rose, c’est une manière de faire passer la pilule. C’est comme un lubrifiant. » (Eduardo Casanova)

Un lubrifiant que cet artiste de 26 ans manie avec une dextérité sans pareil : avec ses freak shows tout en rose, le réalisateur le plus incroyable de la jeune génération espagnole faire le buzz comme aucun autre.

Son dernier coup d’éclat a été dévoilé à la Berlinale. Dans SKINS, son premier long métrage, Eudardo Casanova raconte par épisodes la quête d’êtres différents, par leur corps ou leur esprit, à la recherche de leur place dans la société. Même le top model Jon Kortajarena a accepté d’incarner la difformité dans ce film. Le tout évidemment paré de la couleur préférée du réalisateur, le rose. Le résultat : arty et dérangeant, et sacrément poignant.

Pieles - Trailer (HD)
SKINS - Bande annonce
+
-

A 12 ans, Eduardo Casanova rêve déjà de tourner un film.  Il réalise son rêve a 17 ans. Entre temps, il se familiarise avec le cinéma en étant acteur. Pendant des années, il joue dans la sitcom espagnole Aída ce qui le rend célèbre dans son pays.

Depuis qu’il est passé derrière la caméra, Eduardo Casanova crée régulièrement la surprise en sondant les tréfonds de l’âme humaine et les affres de l’altérité à coup de vidéoclips, pubs ou courts métrages.

OTRO DIA MAS
Le clip de SMS « Otro Día Más »
+
-

Il y a deux ans, Eat my Shit un court métrage de 3 minutes devenait viral : une prise de position contre la censure des réseaux sociaux avec une jeune femme au système digestif inversé. Une production dans les tons mauves à l’esthétique de spot publicitaire.

Attention : Les images qui suivent s’impriment automatiquement dans les mémoires !

EAT MY SHIT (subtítulos)
Court métrage « EAT MY SHIT »
+
-

Eduardo Casanova n’affuble pas seulement ses décors de ses couleurs préférées. Son appartement madrilène est un rêve en rose pour tous les amateurs de kitsch. Avec des chiottes en clin d’œil à Kennedy et des poupées Trump.

 

Evidemment, il a fallu qu’on demande à Eduardo d’où lui vient sa passion pour la couleur rose !

Eduardo Casanova : « Quand j’étais petit, on m’a inculqué que je n’avais pas le droit de m’habiller en rose. Ma trousse, mes stylos, mes livres ne pouvaient pas être roses. Pas le droit. Ça m’a toujours énervé. Et maintenant, cette obsession s’exprime. Je suis obsédé par la couleur rose. Mais en même temps, je la hais. Je veux changer de couleur. »

Voilà qui est dit. Alors, ce sera quoi la prochaine nuance ?

Eduardo Casanova : « Noir et blanc. Mais je ne pense pas en être capable. »

C’est sûr, on a du mal à imaginer la chose. Alors autant se réjouir en attendant la prochaine débauche de couleurs !

Et ceux qui ont envie de profiter de la période rose d’Eduardo Casanova pourront toujours sillonner son compte Instagram : https://www.instagram.com/eduardocasanova/

Eduardo Casanova

Site web

+
-

Au fait: Le film Skins ("Pieles") est mainentant disponible sur un service de streaming americain assez connu.