TRACKS NEWS / 06-11-17 / Festival Awareness
Festival Awareness

Festival Awareness

L’année prochaine, un festival interdit aux hommes aura lieu en Suède. Une réponse radicale aux nombreux cas de harcèlement sexuel recensés lors de grands événements.

On y danse comme des dératés dans le moshpit et on y boit des quantités astronomiques de bière… les festivals sont traditionnellement des lieux où règne une joyeuse anarchie. Malheureusement, la saison qui vient de s’achever a aussi fait ressortir leur côté obscur : le harcèlement sexuel. À Norköpping en Suède, le festival Bråvalla n’a pas dérogé à cette triste loi des séries. Un cap a même été franchi. Au total, la police a enregistré 23 plaintes pour harcèlement sexuel et cinq plaintes pour viol. Des cas similaires s’étaient déjà produits l’année précédente. Pour l’organisateur FKP Scorpio, la ligne rouge a été franchie : cette manifestation très appréciée ne sera pas reconduite en 2018.

Statement Festival

Emma Kynckare, humoriste et animatrice radio suédoise, a répondu à ces incidents par un tweet qui a fait des vagues :

« Ça vous dirait d’organiser un festival vraiment cool où seuls ceux qui ne sont pas du sexe masculin seraient les bienvenus ? On fera ça jusqu’à ce que TOUS les hommes aient appris à se tenir. »

Tweet Emma Knyckare

Tweet Emma Knyckare

+
-

Un concept radical qui, s’il a déchaîné quelques réactions agressives, a également été largement plébiscité – et pas seulement dans le monde virtuel. Grâce au financement participatif, Emma Kynckare a récolté 55 000 € pour organiser le plus grand festival de musique interdit aux hommes : Statement Festival – un nom qui dit tout.

Statement Festival

Statement Festival

+
-

On pourrait évidemment se lancer dans un grand débat et se demander si l’exclusion complète des hommes cisgenres (personnes avec un pénis qui s’identifient au sexe masculin) est la bonne façon de traiter ce problème. Mais voyons plutôt comment les autres organisateurs de festivals réagissent à ce problème.

Sisterhood - Glastonbury

Depuis 2016, le Festival de Glastonbury expérimente un projet controversé. Une petite partie de la manifestation n’est accessible qu’aux femmes. Le « Sisterhood » a également une scène sur laquelle seules les femmes sont autorisées à jouer. L’unique aperçu disponible de cette zone réservée aux femmes est une vidéo pixélisée du concert des Dream Nails. Ça a l’air plutôt amusant.

Dream Nails cover of "We are Family" live at Glastonbury 2017 (Sisterhood stage)
Dream Nails – We are Family @ Sisterhood
+
-

Evidemment, la réaction du mâle alpha n’a pas tardé. Un festival qui promeut la tolérance et le vivre-ensemble peut-il exclure un groupe du fait de son sexe ? Non, a twitté une horde d’exclus en rage. Oui, répondent les organisateurs du Sisterhood. Les espaces réservés aux femmes sont importants dans un monde principalement conçu par et pour les hommes. De plus, le Sisterhood est également envisagé comme un lieu où les femmes qui se sentent mal à l’aise ou harcelées pendant le festival peuvent trouver refuge.

Glastonbury 2016: Welcome to The Sisterhood
Glastonbury – The Sisterhood
+
-

C’est par où Panama ?

Pour les saisons à venir, l’organisateur de festivals FKP Scorpio évoqué précédemment ne misera pas sur des espaces réservés mais sur une meilleure formation du personnel de sécurité. Et comme bien souvent, pour les victimes d’agressions sexuelles, l’accès à l’aide constitue déjà un obstacle, un simple mot de passe suffira à l’avenir : « C’est par où Panama ? » Cette question devra permettre aux festivaliers d’attirer plus facilement l’attention du personnel de sécurité. Le concept n’est pas nouveau. Au Royaume-Uni, la police s’est associée aux pubs et aux bars pour lancer l’an passé la campagne « Ask for Angela ».

Bad date? Need an escape route? Ask for ‘Angela’
Bad date? Ask for Angela!
+
-

Petits détails pratiques ou concepts radicaux, au final, tout ne dépend pas seulement des offres mises au point par les organisateurs. Veiller sur son voisin, agir de manière responsable, c’est peut-être là la clé pour que les festivals continuent d’être des moments de fête pour tout le monde. Et si tout se passe bien, le personnel de sécurité aura même le temps de danser :

When the Festival security also likes to dance at the rave - Security guards dancing!
Security Guards Dancing
+
-