TRACKS NEWS / 12-12-15 / Gay Talese : Mafia Blues

Gay Talese : Mafia Blues

Journaliste ayant joué un rôle charnière dans l'évolution de son métier, Gay Talese a été le seul à documenter la vie de la mafia new-yorkaise avec autant de détails.

Sans lui, les Soprano n'auraient peut-être jamais existé. A 83 ans, Gay Talese est le père du journalisme, dénommé "littéraire", qu'il a inventé au sein du New York Times et de Esquire dans les années 60. Ses écrits les plus fameux concerent Joe DiMaggio et Frank Sinatra, mais aussi des personnalités moins "reluisantes", dont il détaillait les parcours complexes dans des livres-enquêtes archi-fouillés. Un style qui a ouvert la voie à Tom Wolfe, Norman Mailer et Truman Capote.

Gay Talese gives a tour of his bunker and reflects on his writing process - The New Yorker
Gay Talese - The New Yorker
+
-

C'est en 1971 qu'il signe son ouvrage le plus reconnu. Proche de Bill Bonanno, fils d'un des plus gros parrains de la mafia new yorkaise, il profite de son point d'boservation privilégié pour se plonger dans l'étude de ce milieu complexe et tentaculaire, encore très actif à l'époque. Il publie "Honor Thy Father", un roman de "non fiction" qui entre dans l'intimité d'une famille mafieuse telle qu'on ne l'avait jamais vue, qui influencera la création du mafieux tourmenté culte Tony Soprano...

Gay Talese

@ Wikipedia

+
-
Salvatore Vincent "Bill" Bonanno

@ Wikipedia

+
-

Gay Talese, issu d'une famille italo-américaine originaire d'Atlantic City, continue à être actif pour sa communauté, à travers la National Italian American Foundation, et a tenu à rendre hommage à ses racines à travers le livre Unto The Sons, sorti en 1992, et retraçant l'émigration de ses grands-parents d'Italie vers la Pennsylvanie. Mais s'il a publié de très nombreus ouvrages, bon nombre de ses écrits de référence sont à mettre au compte de son travail de journaliste...

Un reportage de Anne-Cécile Genre