TRACKS NEWS / 15-12-14 / House Of Cards en Ukraine
PERFORMANCE

House Of Cards en Ukraine

Contrainte à l’exil, la fondation culturelle de Donetsk, épicentre du conflit ukrainien, sonne l’alerte à Paris aujourd’hui.

Avant, le rouge à lèvres géant qui trônait sur l’immense conduit de cheminée, installé en hommage aux femmes qui avaient reconstruit la ville après la Seconde Guerre mondiale, faisait la fierté de cet ancien complexe industriel reconverti en laboratoire culturel et social. Avant, dans cette cité de verres colorés signés Daniel Buren (photo ci-dessus), au milieu de galeries d’art, un vivier de créateurs inventait des programmes culturels et sociaux. Avant, le centre Izolyatsia était le laboratoire d’idées et un creuset pour l’identité de la ville de Donetsk. Mais depuis le mois de juin dernier, le centre culturel Izolyatsia est devenu un centre de détention et une base d’entraînement des séparatistes pro-russes. Le bâtiment a été dépouillé de ses œuvres d’art et la fondation, contrainte de s’exiler à Kiev.

Elle est accueillie ce 15 décembre au Palais de Tokyo à Paris, dans le cadre de « Alertes », invitation que le musée lance régulièrement à des artistes liés à des conflits (Syrie, Mali, Chine…) et qu’il avait inauguré avec les Pussy Riot en 2012. Projections, installations, conférences… cette « Alerte » consacrée à Izolyatsia donne à voir la réalité de l’art en temps de guerre. Point d’orgue de la journée : la performance House Of Cards de l’artiste Serhii Zakharov, château de cartes à jouer géantes qui caricaturent les fonctionnaires de l’auto-proclamée République Populaire de Donetsk (proches de Poutine) et que l’artiste fera s’écrouler en retirant celle du joker, où figure le visage du Président russe.

Ces caricatures, Zakharov les avait placardées sur les lieux stratégiques de Donetsk au début du conflit, ce qui lui a valu d’être battu et emprisonné par une patrouille pro-russe…

Culture et conflit : Izolyatsia en exil

@ Palais de Tokyo

+
-
Dans leurs favoris (2)