Meilleur espoir androïde

Avec son nouveau film Sayonara, le réalisateur japonais Koji Fukada divise par deux les cachets de ses têtes d'affiche : et oui, l'une d'elles est un robot !

90 ans après l'androïde de Métropolis de Fritz Lang, le réalisateur japonais réalise Sayonara, le premier film dont le rôle principal est joué par une actrice robot à l'apparence humaine. L’androïde joue Léona, une garde malade électronique dans le Japon post-Fukushima qui se questionne sur un monde après l’humanité.

Sayonara de Koji Fukada // Bande-annonce officielle

01m38

Sayonara – bande annonce

01m38

+
-

Dans le civil, le vrai nom de Léona est Géminoïde F. C'est la créature du génie de la robotique Hiroshi Ishiguro, qui s'était cloné en 2009 avec un « actroïde » doué de la parole et d’expressions faciales. Des caractéristiques suffisantes pour que l’androïde donne la réplique dans la pièce de théâtre qui a inspiré le film en 2010. Sur le tournage, l’équipe se rend compte du la différence entre le simple grille pain et un robot au visage humain :

« C'est drôle, parce qu’au début on la traitait simplement comme un vulgaire robot : on la mettait en marche, on l'éteignait et puis on la remisait dans un coin du décor. Mais un jour, pendant un de ses nombreux changements de costumes, alors qu'elle était toute nue, ma caméraman Akiko Ashizawa, qui est une femme mûre d'une soixantaine d'années, n’a pas supporté de la voir ainsi et elle lui a mis un vêtement. On a eu l’impression d’assister à une scène entre une mère et sa fille. » Koji Fukada