TRACKS NEWS / 19-01-15 / La bioluminescence improvisée
MAPPING

La bioluminescence improvisée

Rendre le vivant « visuellement palpable » en allant éclairer des bouts de forêt, ça change des murs en béton. Deux artistes visuels ont mouillé leurs bottes pour « donner vie » à des arbres et des champignons.

Chaque être vivant, quelque part, brille en son for intérieur. Et chaque enfant en nous a fantasmé l'idée de pouvoir luire dans le noir pour mieux se repérer dans sa chambre. Pas de bol, seuls deux ou trois poissons cachés au fond des océans sont capables de maîtriser la bioluminescence. Sur Terre, c'est rarissime. Sauf, bien sûr, quand deux types lassés de projeter de jolies choses sur les murs de leur ville viennent squatter la forêt avec leurs engins à lumière.

Projections in the Forest

03m48

Projections In The Forest

03m48

+
-

Le Néérlandais Friedrich van Schoor et l'Allemand Tarek Mawad y ont passé six semaines, dans cette forêt. Le duo d'artistes visuels, spécialisés dans l'art vidéo et la projection, ont transposé le principe de projection murale animée (le « mapping ») sur des objets naturels. Avec le but d'insuffler de la magie lumineuse à des plantes et des créatures qui en sont dépourvues. Écorces, crapauds, champignons et pousses végétales sont éclairés par un vidéoprojecteur, les zones illuminées sont soigneusement éditées par le duo, et le résultat se regarde accompagné d'une bande-son créée par Achim Treu, que l'on a déjà entendu dans de nombreuses émissions d'Arte. On s'y croirait... presque.

Behind the scenes - (Projections in the Forest)

03m26

Projections In The Forest (making-of)

03m26

+
-

-

Galerie : Bioluminescent Forest

9 photos

+
-
Dans leurs favoris (5)