TRACKS NEWS / 16-02-17 / La Techno dans le sang
Docus

La Techno dans le sang

Depuis le temps qu'on en parle, les musiques électroniques sont-elle enfin arrivées à maturité ? Comme autant de distinctions qu'on remet à un vétéran encore fringant pour bons et loyaux services, trois documentaires indépendants rendent hommage à la culture techno et à ses nombreux héros.

Manu le Malin

Teaser - Sous le donjon de Manu Le Malin (Out March 2017)
Sous le donjon de Manu le malin - teaser
+
-

Écrit et réalisé par Mario Raulin, co-fondateur du collectif Sourdoreille, Sous le donjon de Manu le malin (sortie le 1er mars 2017) s’attache à tirer le portrait d’une figure emblématique des musiques électroniques en France : Emmanuel Dauchez, alias Manu le Malin, un artiste qui a apporté sa pierre à l’édifice pour lier le hardcore des raves sauvages et la techno parisienne. Pour retracer l’histoire du personnage et du style hardcore, Laurent Garnier, Jeff Mills, ou encore Lenny Dee témoignent entre les murs du château de Keriolet à Concarneau, haut lieu des raves bretonnes depuis les années 1990 et fief du malin Manu.

They Call it Acid

Film Trailer - THEY CALL IT ACID
They Call it Acid - trailer (english)
+
-

En chantier depuis 1999 et seulement diffusé dans quelques festivals, le documentaire « définitif » sur la culture acid house lâche enfin un premier trailer. Le film de Gordon Mason ambitionne de conter l’épopée du genre de ses débuts à Detroit et Chicago jusqu’à son explosion au Royaume-uni dans la deuxième moitié des années 1980. Les interviews de géants historiques se mêlent aux images d’archives, dont la plupart ont été filmées par Mason lui-même en Super 8 puis en numérique, alors qu’il était à l’épicentre de cette explosion culturelle à Londres. Dans ces archives, on voit aussi bien l’ambiance et les sourires que les raids de police, des scènes de bataille entre les organisateurs de soirées illégales et le rigide gouvernement Thatcher, représenté par les flics de l’opération « Alkaline » (ou « basique » en anglais, propriété chimique apte à neutraliser l’acide…).

Never Stop - Une musique qui résiste

Touchée au coeur par la ville de Detroit il y a trente ans, Jacqueline Caux vient de boucler un nouveau film sur la Mecque de la techno et les artisans de cette scène qui survit au milieu des ruines. À la suite de longs entretiens avec Juan Atkins, Carl Craig, Jeff Mills, Derrick May, Never Stop – une musique qui résiste raconte comment s’est forgé dans les années 1980 cette culture marginale, afro-américaine, libre et indépendante jusque dans ses labels d’abord ignorés par les majors. Le film montre également comment ces modèles utopiques peuvent aujourd'hui participer à la renaissance de la ville-Phénix américaine : les labels ont survécu depuis ces 30 ans et le genre est aujourd’hui plus qu’adoubé, il est aussi une manne commerciale. Le boom de la techno pourrait donc bénéficier in fine à Detroit, qui ambitionne de devenir un nouveau poumon culturel et modèle.

Never Stop - Une musique qui résiste

www.jacquelinecaux.com

+
-
Dans leurs favoris (1)