TRACKS NEWS / 31-01-07 / L'art étoffe les Micromondes

L'art étoffe les Micromondes

Collé au trottoir par un chewing-gum ou menacé par un mégot géant, les "little people" du micromonde ont du mouron à se faire. Ils errent sur les projections de l'Israélienne Michal Rovner comme des fourmis sur des textes bibliques. Ils revivent les camps de la mort et les attentats du 9/11 dans les maquettes du collectif hollandais Hotel Modern. Leur point commun : incarner l'humanité et servir de matière première à l'œuvre d'art. 

"Camp" de Hotel Modern

Pour mettre en scène l’infernale puissance des forces destructrices, le collectif hollandais Hotel Modern a choisi d’utiliser un monde à l’échelle miniature. Les artistes créateurs de micro-mondes racontent l’indicible en changeant de dimension. Créé à Rotterdam en 96, le groupe théâtral Hotel Modern reconstitue les événements les plus tragiques de l’histoire. Leur univers se compose de maquettes en carton, de jouets ou d’emballage pour évoquer la première guerre mondiale ou comme dans leur film d’animation les derniers instants au coeur des tours jumelles le 11 septembre 2001. Pour Hotel Modern, c’est le moyen de montrer de l’intérieur ce qu’ont vécu les victimes de ces drames. Temps fort du dernier Festival Temps d’Images à la Ferme du Buisson, près de Paris, leur pièce "Camp" décrit avec une cruelle minutie une journée et une nuit dans le camp d’Auschwitz. Basé sur des témoignages de survivants, ce dispositif animé en direct permet de montrer la machine exterminatrice comme on ne l’a jamais vue.

Hotel Modern

Internet Site

+
-

Les mini humains de Slinkachu

Les micro-mondes envahissent les rues de Londres. Depuis août 2006, les minis humains de Slinkachu subissent leur destin sous les pieds des passants. Le Street artist anglais de 27 ans immortalise ses little people de moins d’un centimètre avant de diffuser leurs photos sur le net.

Michal Rovner

Michal Rovner remplit des livres entiers avec ses silhouettes liliputiennes animés. Les mouvements des hommes ramenés à la taille de fourmi qu’elle met en boucle montrent une humanité qui tourne en rond. Orginaire d’Israël, exposée dans les galeries du monde entier, plusieurs de ses pièces s’inspirent du conflit israëlo-palestinien qui fait rage aux portes de son atelier situé entre Jérusalem et Ramallah. Invitées au Musée du Jeu de Paume à Paris, les œuvres de cette ex-assistante du photographe américain Robert Frank mélangent archaïsme des supports et haute technologie. Michal Rovner a commencé à triturer des images de soldats pendant la Guerre du Golfe de 91 jusqu’à en obtenir une sorte d’"effet matière". Désormais, elle filme elle-même des gens croisés dans le monde entier et les réduit à de minuscules projections sur des murs, du papier et des pierres ramassées dans le désert. En enfermant ses petites projections dans des boîtes de Pétri, Michal Rovner réduit l’homme à l’état de micro-organisme. Une façon de repenser l’humanité.

Michal Rovner. Frequency 01/10/2009 - 04/01/2010

05m33

Michal Rovner. Frequency

05m33

+
-