TRACKS NEWS / 07-06-14 / L’art international en mode...

L’art international en mode rengaine, avec Ragnar Kjartansson

Le mal de vivre et d’entêtantes répétitions constituent les éternelles ficelles de l’œuvre de Ragnar Kjartansson. Au passage, le performeur mêle souvent musique et théâtre, et il n’hésite pas à se mettre en scène.

Les Islandais bouillonnent de créativité ! Le performeur Ragnar Kjartansson contribue, tout comme d’innombrables artistes et musiciens, à la gloire de la Terre de glace. Pendant des heures, Ragnar Kjartansson martèle la même phrase : « Sorrow conquers Happiness » – autrement dit « le chagrin défait le bonheur ». Ce performeur n’est pas dépressif, mais il fait du mal de vivre son leitmotiv. En bon Islandais, Ragnar célèbre dans son art le côté sombre de la vie.

À propos Heinrich Heine
+
-
Ragnar Kjartansson

Selected Work

+
-

Adolescent déjà, il ressassait des idées noires et s’intéressait davantage aux dix Commandements qu’à draguer les filles et à faire la fête. Grâce au théâtre de l’illusion, il perce en 2009. A 33 ans, il est le plus jeune artiste à avoir jamais représenté l’Islande à la Biennale.

À propos la Biennale 2009
+
-

Sous l’emprise de l’alcool, il peint inlassablement le portrait d’un copain pendant six mois. Ragnar Kjartansson aime se moquer gentiment du public… Ce performeur mélancolique est sûrement le plus drôle d’Islande. Et par-dessus le marché, c’est un artiste qui marche.

Gallery i8

Facebook

+
-