« Le Disneyland du hijab »

Armée d’un smartphone, Meriem Bennani parodie pêle-mêle la télé-réalité, le mariage à la marocaine, le port du hijab et une vidéo de Beyoncé.

Pour le MoMA PS 1 de New York, Meriem Bennani a créé Fly, une grande installation vidéo interactive qui joue avec des images tournées à l’IPhone. Créative au musée comme sur les réseaux sociaux, cette artiste marocaine de 28 ans s’amuse à déformer la réalité par la magie de la post-production : sur son Instagram rempli de saynètes quotidiennes remasterisées avec humour ou par des détournements vidéo comme « Drunk in love – Unofficial Basket Ball Video », qui parodie le célèbre clip de Beyoncé.

Beyoncé (feat. Jay-Z) "Drunk in Love" Unofficial Basket Ball Video from Meriem Bennani on Vimeo.

Son dernier pastiche s’appelle « Fardaous Funjab », une fausse émission de télé-réalité qui met en scène Fardaous, marocaine créatrice de « Funjabs », des hijabs funs et modernes pour toutes les « hijabistas ». Le « Hijab Extra Hair », par exemple, ajoute des étages de cheveux grâce à une télécommande.

FARDAOUS FUNJAB [ TEASER ] from Meriem Bennani on Vimeo.

« Les hommes arabes sont obsédés par les cheveux. Alors, grâce au hijab, les femmes ont commencé à couvrir leurs cheveux. J’ai donc pensé que je devais rendre le hijab beau. Je dois le rendre FUN ! FUN – JAB. »