TRACKS NEWS / 28-09-12 / Les hackers urbains partent...

Les hackers urbains partent à l'abordage des villes

Florian Rivière

 A 26 ans, Florian Rivière pirate les villes, en appliquant les recettes du monde virtuel au réel. Mobilier, déchets : il récupère et transforme les objets du quotidien pour leur donner de nouvelles fonctions pas vraiment prévues par les planificateurs et leurs espaces dits "civilisés". En avril 2012 à Berlin, Florian transforme une colonne Morris en manège de fête foraine. Surprise pour l'artiste : des mères de famille y déposent leurs enfants ! Ex-étudiant en école de commerce, Florian s'est mis à marcher en dehors des clous en 2008. À Strasbourg, il crée "Démocratie Créative" avec une bande d'amis, qui se présente comme "un groupe d’études et d’actions artistiques dans l’espace public". Autour d'actions ludiques, le collectif transforme la ville en terrain de jeux grandeur nature. En 2011, Florian se lance en solo. En guise de livre de chevet, il se plonge dans "l'éthique du hacker" du philosophe finnois Pekka Himanen. Sa philosophie : les 3F.

Advertising Carousel ~ Florian Rivière

00m51

Florian Rivière - Advertising Carousel

00m51

+
-

Improv Everywhere

En maître de cérémonie, comédien de métier, Charlie utilise la ville comme une scène de théâtre géante. De la ballade au parc transformée en dîner romantique au mini-golf détourné en compétition de haut niveau, Improv Everywhere est toujours là où on ne l'attend pas. Le collectif a organisé une centaine de détournements depuis sa création il y a 11 ans.

No Pants Subway Ride 2009

02m34

No Pants Subway Ride 2009

02m34

+
-

En 2008, deux ans avant la mode des flash mobs, l'arrêt sur image de la gare de Grand Central fait un tel buzz sur le net qu'il est repris dans des pubs. Contacté par des annonceurs, Charlie les envoie bouler et préfère vivre de ses cours d'improvisation dans une petite troupe de théâtre new-yorkaise.
 

 

Frozen Grand Central

02m23

Frozen Grand Central

02m23

+
-

Glisser un peu de douceur dans un monde de brutes, ou faire passer son message en piratant l'espace public, c'est aussi la vocation du collectif Rebar, qui depuis 2005 à San Francisco, puis ici devant la Bourse de Paris, a exporté son "Parking Day". Tout est parti d'un constat très simple : quand on paie sa place de parking, on y met ce qu'on veut. Là où d'habitude repose une méchante voiture qui pollue, les militants de Rebar installent leurs jardins dans cette zone d'autonomie temporaire en prenant soin de glisser régulièrement des sous dans l'horodateur !

Les Rebar ont fait de la voiture en ville leur cheval de bataille. De la création d'une scène de concert à base de portes de voitures recyclées aux lampadaires faits d'horodateurs détournés, en passant par la "park cycle", une "plaque de parking" verte et mobile, les designers ont choisi l'humour et la créativité pour exprimer leur combat écolo.

-

Urban Hackers

4 photos

+
-

Reportage : Sophie Peyrard
Caméraman : Thierry Gautier
Ingénieur du son : Bruno Banquy

Dans leurs favoris (6)