TRACKS NEWS / 15-02-17 / Lianhuanhua : la copie chin...
copie > original

Lianhuanhua : la copie chinoise de Star Wars version BD

Comment faire pour pirater un film en Chine avant l’ère de l'Internet et même des DVD ? C’est simple, adaptez-le en bande-dessinée sans l’autorisation des studios, puis imprimez-le en millions d’exemplaires.

Vous pensiez connaître Star Wars sur le bout des doigts ? Ses versions les plus exotiques et tous les remakes de fans ? C’était compter sans le génie des imprimeurs chinois et la curiosité de l’historienne Maggie Greene. Dans cette version de l’épopée mythique de George Lucas, illustrée par Song Feideng et publiée en 1980 par Yuebei Press (soit trois ans après la sortie du film aux USA) dans un format traditionnel appelé lianhuanhua, la trame générale de l’histoire est respectée. Mais la vraie magie, la petite touche qui donne tout son charme à la contrefaçon, se cache dans les détails.

-

Star Wars - lianhuanhua

6 photos

+
-

Dans cette galaxie lointaine, très lointaine, tout est un peu plus proche de chez nous. À commencer par les landspeeders de Tattooine, dont les propulseurs anti-gravité ont été remplacés par des roues. Enfin une mise au point réaliste ! Autre innovation apportée au folklore jedi, les sabres lasers ressemblent plus à des épées lumineuses et gagnent au passage une garde, pratique pour éviter de se faire couper la main. Parce que les animaux imaginaires du film bafouent toutes les règles élémentaires de la biologie et qu’il ne faut jamais louper une occasion d’éduquer les masses aux choses vraies et réelles, vous trouverez dans cette version corrigée Dark Vador paradant sur le dos d’un triceratops, ainsi qu’un Chewbacca reproduit sous les traits d’un chimpanzé. Tous les Storm Troopers sont fournis avec l’armure mandalorienne de Boba Fett, bien plus élaborée que leurs plastrons en plastique recyclé (et surtout totalement raccord avec les évènements de l’Épisode II où l’on apprend qu’ils sont en réalité des clones du chasseur de primes...). Enfin, preuve supplémentaire que les plagiaires sont parfois en avance sur les originaux, on peut observer dans la scène finale de liesse victorieuse un gros bisou tendre entre C3PO et R2D2. Ce baiser confirme ainsi ce que tout le monde avait toujours suspecté mais que les franchises n’ont jamais voulu expliciter : les robots sont capables d’amour et le grand doré est clairement in love du petit trapu. Si vous voulez voir à quoi ressemble l’adaptation lianhhuanhua de Star Wars, voici un scan complet trouvé sur le blog de Maggie Greene, « The Wayward Historian ».

Star Wars lianhuanhua - scan

PDF document

+
-

Et pour les curieux non sinophones mais portés sur la langue de Shakespseare, la traduction en anglais :

Star Wars lianhuanhua (english)

www.nickstember.com

+
-

Monument méconnu de la culture chinoise contemporaine, les lianhuanhua (littéralement «images enchaînées ») sont des bandes dessinées peu onéreuses et au format carré. La couverture est d’ordinaire imprimée en couleurs, tandis que l’intérieur est en noir et blanc. Le lecteur n’a droit qu’à une seule case par page, accompagnée d’une légende qui remplace les bulles du comics à l’américaine ou de la BD à l’européenne. Ces livres populaires sont produits dès le début du XXème siècle, quand l’importation de la technologie et des matières premières permet d’imprimer en masse et à bas coût. La production et le contenu des lianhuanhua suivent l’histoire du pays : rupture de stock pendant l’occupation japonaise, censure, lifting communiste et adaptation d’oeuvres révolutionnaires pendant le règne de Mao, puis adaptation de films en provenance d’Hollywood (et de Bollywood!) grâce à une approche très libérale des droits d’auteurs permise par le cloisonnement politique et économique relatif de la Chine. L’adaptation de Star Wars est publiée en plein boom du format, diffusé en masse dans les années 1970 et 1980 : 8,1 milliard d’« images enchaînées » sont imprimées en 1985. Les lianhuanhua sont plus souvent loués plutôt que vendus, mis à disposition dans des bibliothèques assorties de tabourets, ou distribués dans les trains à faible vitesse, pour la plus grande joie des voyageurs avides de grands classiques chinois comme La Pérégrination vers l’Ouest ou Les Trois Royaumes, ou de grands classiques belges comme Tintin et Les Sept Boules de cristal….

-

Les Sept Boules de cristal lianhuanhua

2 photos

+
-