TRACKS NEWS / 08-08-16 / Oasis – la provoc façon br...

Oasis – la provoc façon britpop

Disputes voire bastons entre frères, les pires bordées d’injures si l’on excepte le hip hop : jusqu’à sa dissolution, Oasis a su s’accaparer les médias à coup de petits et de grands scandales.

Dans les années 1990, le groupe de Manchester formé autour des frères Gallagher donne tout son sens au concept de « grande gueule ». On n’en attendait pas moins de la part de ceux qui, dans leur premier album, se qualifiaient déjà de Rock N’ Roll Star.

Les dérapages d’Oasis n’ont cessé de faire les choux gras des tabloïds : pendant les cérémonies de remise de prix notamment, mais aussi entre les membres du groupe. Leur réputation était telle que Robbie Williams s’est fait jeter de son boys band BCBG Take That parce qu’il avait eu un jour la mauvaise idée de rejoindre Oasis sur scène. En outre, leurs provocations et insanités durant les interviews sont si légendaires qu’elles ont donné lieu à la publication de recueils entiers.

EMBED: Oasis w/ Robbie Williams – Shakermaker (Glastonbury 1995) Link fehlt

Oasis - Shakermaker // Robbie Williams Gettin' on Stage HQ !!
Oasis w/ Robbie Williams – Shakermaker (Glastonbury 1995)
+
-
100% Oasis, hits and problems on stage
Oasis, hits and problems on stage
+
-

Un clash en tout cas restera dans les annales : celui qui a vu s’affronter ces bad boys de la classe ouvrière et Blur, groupe art-school . Ce dernier semblait dans un premier temps avoir emporté la bataille du hit-parade, mais, à la longue, c’est bien Oasis qui a réussi à s’imposer, commercialement parlant, mais aussi en remplissant les salles de spectacles et les stades du monde entier même après leur guerre intestine – jusqu’à la dispute de trop, qui conduisit Noel à quitter définitivement le groupe en 2009.

Noel Gallagher describes violent scenes involving brother Liam that lead to Oasis split
Noel Gallagher sur sa décision de quitter le groupe
+
-

Toutes les questions des journalistes sur l’éventualité d’un recollage du groupe sont systématiquement écartées. Et c’est mieux ainsi : de cette façon, nous garderons d’Oasis l’image de ces charmants beaufs bagarreurs que nous avons appris à aimer. 

Dans leurs favoris (1)