TRACKS NEWS / 24-11-04 / Poster Art : l'art des affi...

Poster Art : l'art des affiches

Depuis les années soixante, et l'ère psychédélique, le rock s'est inventé une façon bien à lui de faire sa promotion. Revu par les punks à partir de 77, c'est le règne du Do It Yourself, sur des planches où tout est permis. Sexe, drogue et Rock'n Roll: les créateurs de ces œuvres d'art destinées à finir collées sur les murs des grandes villes n'ont qu'un but: provoquer pour se faire remarquer. Depuis quinze ans, le poster art a ses virtuoses qu'ils s'appellent Coop, The Pizz, ou Firehouse. Leur Mecque américaine: San Francisco en Californie, où réside le plus grand d'entre eux.

Kozik a débarqué d'Espagne au milieu des années 70. Rien n'effraie Kozik, pas même l'utilisation des pires symboles du totalitarisme qu'il fait s'entrechoquer. Un mauvais goût revendiqué qui fait de lui un artiste controversé, mais aussi l'un des plus imaginatifs. Installé à Austin, au Texas, à la fin des années 80, il découvre le rock comme simple portier d'un des très nombreux clubs de la ville. C'est en dessinant des flyers pour les groupes qu'il fréquente qu'il s'initie au poster art. Sa recette: fausse naïveté et sens aigu de la provocation. Kozik a rendu l’art du poster populaire et a développé un vrai marché parmi les fans de rock and roll. Il a même créé son propre label de musique : Man’s Ruin Record dont il gère l'image, des pochettes de disques aux flyers. Un sens aigu du management underground qui a fait école. La base du poster art, c'est la sérigraphie, un procédé d'imprimerie à la fois rustique et sophistiqué qui produit des affiches aux couleurs brillantes en petites séries. A la sortie, signés par leurs créateurs, ces posters se revendent parfois plusieurs centaines d'euros…

Artistes engagés nourris à l'esprit alternatif du punk américain des années 80, Ron Donavan et Chuck Sperry aka Firehouse sont à l’origine de posters qui dépassent largement le contexte musical : leurs images s'attaquent aussi bien à la société de consommation qu'au président des Etats-Unis, George Bush ! Le poster art est un moyen pour Pizz de prolonger l'esprit des années 60 et des premiers comics books dont il était fan. Son père spirituel : Ed Roth, saint-patron des fous de hot-rods et inventeur de Rat Fink, l’anti Mickey-Mouse.