TRACKS NEWS / 23-09-15 / Que la lumière soit !
Scopitone

Que la lumière soit !

L'art numérique continue à se diversifier à vitesse grand V, et s'émancipe de ses envies d'images concrètes pour jouer sur les sensations lumineuses. Petite "revue de lights" à l'occasion du festival Scopitone, à Nantes.

L'art numérique a toujours aimé la lumière. Parce que ça attire le regard, tout d'abord, et également que ça donne du relief aux oeuvres en générant des jeux d'ombres. Sans parler des possibilités dynamiques entre lumière et son... À ce petit jeu, le néon et les LEDs semblent connaître un retour de hype, puisqu'il en était question dans de nombreuses oeuvres du festival Scopitone, qui a pris place à Nantes jusqu'au 20 septembre. Tracks a été fouiller dans les couloirs sombres des monuments de la ville pour y trouver... de la belle lumière.

Horizon mouvant

Nonotak - "Horizon"

Pas de message à comprendre dans ce travail d'un studio nommé Nonotak, qui joue sur les sensations avant tout. Une grande croix composée de 64 tubes lumineux joue sur les perspectives, en rythme avec une bande son pleine de cliquetis mystiques. L'espace autour de l'oeuvre semble bouger tout seul... À nous de nous accrocher aux murs.

-

Galerie : "Horizon"

3 photos

+
-

Boules disco dans l'espace

Kyle McDonald & Jonas Jongjean - "Light Leaks"

La boule disco est aussi cool que ringarde, tout dépend du contexte. Ici, pas de pattes d'eph ou de house hédoniste, mais une pièce vide au milieu de laquelle est amassé un paquet de ces symboles de la liberté du samedi soir. Éclairées par des vidéoprojecteurs, elles transforment l'endroit en planétarium, pour un résultat troublant.

-

Galerie : "Light Leaks"

3 photos

+
-

Illusion de relief

TeamVOID - "Light Wave"

Pour que cette oeuvre "marche", le spectateur doit être plongé dans le noir. Une impression nette que ce tapis noir constellé de lumières ondule comme une série de vagues ? Bien sûr, tout ça n'est qu'illusion, mais avant de comprendre comment ça marche, l'occasion est parfaite pour se laisser porter par une autre perception de l'espace.

-

Galerie : "Light Wave"

3 photos

+
-

Attention, drone en activité

Robyn Moody - "Wave Interference"

On parle souvent de drones pour qualifier ces petites bestioles volantes qui servent à filmer ou à simplement s'amuser. Le drone, c'est aussi une musique hypnotique et monocorde, jouée ici par un orgue. Le genre de "mélodie" qui rend encore plus hypnotisant ce tapis de 88 tubes lumineux qui bouge doucement... Tout doucement.

-

Galerie : "Wave Interference"

3 photos

+
-