TRACKS NEWS / 21-11-15 / Rolf de Heer, Australien Dingo

Rolf de Heer, Australien Dingo

Ce réalisateur pas comme les autres est tout le temps ramené à son film culte ? À l'occasion de son dernoer long-métrage, Tracks a rencontré un cinéaste aussi prolifique que passionnant.

Vénéré par Quentin Tarantino, il a même séduit Madonna qui voulait se payer un remake de son film culte avec Johnny Deep ! Quatorze films en trente ans et pourtant c'est pour "Bad Boy Bubby" (1992) que le réalisateur australien d'orgine hollandaise Rolf de Heer est célébré dans le monde entier : l’histoire d’un enfant sauvage enfermé et martyrisé pendant 35 ans par une mère dingue et incestueuse. Ce Candide version sexe, violence et rock’n'roll a touché des hordes de fans qui se sont parfois fait tatouer le héros ou sa mère sur la peau.

Bad Boy Bubby Trailer
Bad Boy Bubby Trailer
+
-
Bad Boy Bubby - Anti God speech
Bad Boy Bubby - Anti God speech
+
-

Né en 1951 en Hollande, le réalisateur grandit en Australie grâce à un père qui n'aime pas le froid. D'abord magasinier, le fait de pousser des bobines de films lui donne l'idée de s'inscrire dans une école de cinéma. Rolf réalise son premier film à 33 ans avant de convaincre Miles Davis de jouer dans son long métrage "Dingo". A partir de "Bad Boy Bubby" (1992), il enchaine les films aux thématiques touchant des populations marginales comme la sexualité des handicapés dans "Dance me to my Song" ou les aborigènes dans "Ten Canoes" (prix spécial du jury "Un Certain Regard" en 2006 à Cannes).

Miles Davis - Dingo (1991) Dir. Rolf de Heer
Miles Davis - Dingo (1991) Dir. Rolf de Heer
+
-

A l'honneur du Festival Louis Lumière de Lyon, Rolf de Heer rencontre l'équipe de Tracks à Paris pour la ressortie en novembre de "Bad Boy Bubby".

Rolf de Heer

@ Wikipedia

+
-

Un reportage de Marc Godin
Caméra / son : Thierry Gautier