TRACKS NEWS / 25-06-16 / Ron Kuby, l’aventurier des ...

Ron Kuby, l’aventurier des causes perdues

Avec ses cheveux longs et son air décontracté, Ronald L. Kuby a plus un physique à fréquenter les coffee shops que les prétoires des tribunaux.

Communiste et fauteur de troubles depuis son adolescence, Ron Kuby se fait virer du collège à 14 ans pour avoir distribuer un pamphlet contre le port de l’uniforme. Son père a l'idée de l’envoyer en Israël, là il découvre le sort réservé aux palestiniens de Jérusalem Est. Renvoyé quelques mois plus tard par l’Etat Hébreu pour participation à des activités anti-gouvernementales, et en colère, le jeune Ronald devient d'abord ethnobotaniste puis anthropologue avant de se lancer dans le droit à l’âge de 27 ans.

Dans les années 1970, il rencontre William Kunstler – avocat des Black Panthers - avec qui il travaillera sous le nom de Kunstler & Kuby et avec qui il représentera notamment Sheikh Omar Abdel-Rahman (prédicateur islamiste égyptien considéré comme le chef spirituel de Gamaa al-Islamiyya). Kunstler & Kuby se font très vite un nom et c’est en 1998 qu’arrive la consécration : le Dude les réclame au poste de police de Malibu dans Le Big Lebowski, le film des frères Cohen.

The Big Lebowski - Police station scene
The Big Lebowski - Police station scene
+
-

Celui qui proclame ne pas être allé chez le coiffeur depuis 1989 est pourtant l'un des avocats les plus en vue du barreau new-yorkais. Les clients de Ron sont en guerre contre le système, ce qui l’amène à prendre tantôt la défense des terroristes islamiques et américains, tantôt celle des meurtriers ou des dealers de drogues. Dans son carnet d’adresses, on retrouve des fauteurs de trouble du monde entier : du mollah Omar aux pirates somaliens en passant par les familles de mafiosi italiens ou encore les motards des “Hells Angels“, avec qui il partage le goût de la révolte.

Un reportage d'Anne-Cécile Genre