Des indiens dans la ville

Dans son documentaire récompensé du prix spécial du jury au dernier festival de Sundance, la canadienne Catherine Bainbridge raconte comment les Indiens d’Amérique ont changé l’histoire de la musique.

Après s'être attaquée à l'image stéréotypée de l'Indien dans les Westerns hollywoodiens, la réalisatrice et productrice canadienne Catherine Bainbridge révèle avec Rumble comment la musique traditionnelle amérindienne a influencé la musique populaire américaine, des premiers bluesmen aux rockstars des années 1980.

RUMBLE: The Indians Who Rocked the World – Trailer
Rumble, the Indians Who Rocked the World
+
-

Le guitariste Link Wray, descendant de la tribu Shawnee, marque le rock en 1958 avec son morceau Rumble, à la distorsion révolutionnaire. Dans les années 1920, la « Reine du Swing » Mildred Bailey est l’une des rares blanches à égaler les divas noires : elle a grandi dans une réserve indienne dans l’Idaho.

Link Wray - Rumble [HQ - Best Version]
Link Wray – Rumble
+
-
MILDRED BAILEY - Trust in Me (1937)
Mildred Bailey – Trust in Me
+
-

« Vu ce qui se passe aux Etats-Unis aujourd'hui, tout ce racisme ambiant, on a vraiment besoin de regarder en arrière, de regarder vers nos origines et de constater à quel point nous sommes tous liés et connectés les uns aux autres, et de parler plus de ça ! » Catherine Bainbridge

En 2010, Catherine Bainbridge produit la série Mohawk Girls, un Sex and The City tourné avec un casting 100 % mohican dans la réserve indienne de Kahnawake, à une quinzaine de kilomètres de Montréal. Conçue par Tracey Deer d’après son documentaire du même nom sorti en 2005, la série en est à sa 4e saison.

Mohawk Girls Trailer
Mohawk Girls - trailer
+
-