Siro-A, hologrammes dans le sang

Illusionnistes futuristes, les Japonais de Siro-A créent des performances interactives où la limite entre le réel et le numérique échappe à l’œil humain, combinant effets visuels à base de projection mapping, danse, mime, comédie et bande son électro.

Magiciens technologistes, les membres de la troupe Siro-A seraient plus à l’aise à bord du Fholston Paradise du 5e Élement que sur la scène du café-théâtre le plus proche de chez vous. Leur nom signifie « blanc anonyme », et leur passion pour l’espace date du lycée, où ils se sont rencontrés et s’adonnaient à l’appel d’OVNI pendant la récré. Originaire de Sendai, une ville à 300 kilomètres au nord de Tokyo, Siro-A est formé en 2002. Les six étudiants organisent leurs premières répétitions dans un tunnel avant de s’en faire déloger par des motards et de trouver refuge dans un cimetière.

« Je ne sais pas si on peut appeler ça de la magie, mais au Japon on avait aussi les ninja. J’adore leur technique de déplacement instantané ».

Leur affinité avec la technologie se caractérise par une première percée sur le Web en 2008 avec la vidéo « Red Parka » (a.k.a Broken Wear), qui mélange humour burlesque et WTF (un saut de l’ange et les vêtements disparaissent), absurde (une fascination pour les trains), inventions débiles et un engrish (l’anglais maladroitement prononcé par les japonais) au summum de son effet comique, le tout sur une bande son anxiogène. Les précurseurs japonais de Salut C’est Cool (un groupe français de techno-2nd degré) en somme, qui feront rire un nombre conséquent d’adolescents occidentaux fascinés par leurs frasques exotiques. Les membres de Siro-A travaillent à l’époque dans le bâtiment, le contrôle de l’eau ou un pressing, et montent leur propre show.

赤パーカー - Red Parka
Red Parka
+
-

Un pas définitif en direction du futur est franchi lorsqu’un des membres de la troupe, employé dans un pressing, récupère des draps oubliés par des clients. Un autre est doué en couture et la combinaison de leurs talents leur permet de réaliser un grand écran de projection, puis de se poser la question à 100 000 yen : « Pourquoi ne pas acheter un vidéoprojecteur pour faire des spectacles ? ». Leurs shows perfectionnés nécessitent depuis les compétences d’un vidéaste, d’un concepteur sonore et d’un DVJ (un spécialiste en mixage audio-vidéo). En 2010, les cabrioles, illusions, chorégraphies et tours de magie visuels en mettent plein les yeux aux 30 000 spectateurs de la Shanghai Expo, puis Siro-A remporte le Prix du Fringe D’Édimbourg, le plus grand festival international d’arts vivants. La troupe offre des prestations aussi millimétrées qu’une séance de lancer de couteau, où la synchro entre les différents artisans du show est primordiale.

« C’est grâce à notre perfectionnisme pour les petits détails qu’on est sortis du lot. Et ça c’est vraiment un truc japonais. »

Consécration en termes de notoriété, Siro-A participe en 2015 à l’émission America’s Got Talent, et croule sous les éloges du jury taillé à l’exercice de la surenchère, avec en bonus une petite blague de très bon goût sur Donald Trump et leur nationalité japonaise délivrée par Howard Stern (à la toute fin de la vidéo).

America's Got Talent 2015   SIRO-A  full
Siro-A – America’s Got Talent 2015
+
-

Un reportage de Julie Terrasson
Images : Zoltan Hauville
Son : Maya Rosa