The Greasy Strangler, film comique tordu et gras à souhait

 Avec cette histoire 100 % cholestérol, le réalisateur et scénariste britannique Jim Hosking fait des débuts remarqués au cinéma. Il a su convaincre le coproducteur Frodo alias Elijah Wood et séduit aussi le public du festival Sundance.

Pas étonnant ! Cette comédie absurde, à mi-chemin entre les créations de John Waters et de Harmony Korine, tourne en dérision la « normalité » qui tente de surnager en pleine période de crises multiformes.

Jim Hosking, réalisateur et scénariste de The Greasy Strangler
« Les gens qu’on croise au quotidien ne sont pas vraiment normaux. Du moins pas comme on l’entend. La normalité est très rare en fait. Les gens normaux sont bizarres. Au cinéma, quand des acteurs jouent des gens normaux, ça fait drôle. Parce qu’ils sont les caricatures de gens normaux, comme des extraterrestres ou des répliquants. Ils sont totalement stéréotypés, artificiels et sans vie. »

En hiver, les journées de travail sont parfois longues et la nuit tombe vite. Alors, pour se changer les idées, on recommande chaudement The Greasy Strangler, un film à l’humour absurde top niveau.

THE GREASY STRANGLER Red Band Trailer (2016) Horror Comedy
The Greasy Strangler – Trailer
+
-

Sortie le 1er juin 2017 en Allemagne et, on l’espère, bientôt en France !

PS : et si le producteur Andrew Hung (du duo Fuck Buttons) vous a sonné avec sa bande son – de l’électro à la mode synthé inspirée des 80’s –, vous devriez trouver votre bonheur ici :

Brightly Coloured Pills
The Greasy Strangler – soundtrack
+
-
The Greasy Strangler

Facebook

+
-
The Greasy Strangler Soundtrack

Bandcamp

+
-
Dans leurs favoris (1)