TRACKS NEWS / 31-12-15 / Tinder, surprise pour l'Art
Tinder

Tinder, surprise pour l'Art

Tinder est la reine des applis de drague, et possède autant de fans que de détracteurs. Depuis son avènement, le monde de l'art semble inépuisable sur le sujet...

Qu'on soit sur Tinder ou pas, tout le monde ou presque connaît le principe : sur cette application pour smartphones, on trouve l'amour en faisant glisser des photos. À droite, c'est un coup de coeur, à gauche, zou, aux oubliettes. Efficace, certes, mais un peu dénué de subtilité... Les choix rationnels prennent rapidement le pas sur les considérations émotionnelles, ce qui donne à Tinder l'image d'une "usine à rencards" pour ses détracteurs. Tout en donnant du grain à moudre aux artistes, ces grands taquins dans l'âme.

Il y a quelques mois, une oeuvre éloquente avait fait le tour du web : Cors Brinkman, Jeroen van Oorschot, Marcello Maureira et Matei Szabo avaient conçu une "machine à swiper", le "swipe" étant le geste négligé du pouce qui décide du sort réservé aux profils qui s'affichent à l'écran. Ici, l'engin, dénommé "Tender", approuvait tous les profils en faisant tourner une escalope sur l'écran. Façon de dénoncer l'aspect désincarné du processus et de dire qu'on ne choisit pas un(e) partenaire simplement pour ses beaux jarrets. Depuis peu, une autre oeuvre aide le quidam à trouver l'amour via Tinder... en lisant nos émotions via les paumes de nos mains. Le "True Tinder Love Robot" de Nicole He prétend pouvoir repérer ce qu'on ressent à la vue d'une photo de profil, et décider ensuite ce qui est le mieux pour nous, valider ou virer le profil en question. Le tout encadré par de nombreuses remarques rassurantes du type "vous pouvez me faire confiance, je suis un robot", "je peux lire vos sentiments", "déterminez si cette personne a une valeur quelconque"... Tout pour mettre en condition aux rendez-vous qui s'annoncent.

Meat your match with this Tinder swiping steak
Meat your match with this Tinder swiping steak
  • |
  • |
  • |
True Love Tinder robot
True Love Tinder robot
  • |
  • |
  • |

Moins mécanique mais tout aussi saisissant, l'artiste Belge Dries Depoorter a tenté de dévoiler les décalages d'image qu'on se donne sur tous nos réseaus sociaux. L'opposé de Tinder, c'est LinkedIn, un réseau dédié à la recherche de jobs. Et on ne déballe pas les mêmes atouts à sa future proie ou à sa future entreprise... Pas de tentative de mettre la honte aux propriétaires des photos, ce projet nommé "Tinder In" mettant plutôt le spectateur face à son côté voyeur...

-

Galerie : Dries Depoorter - "Tinder In"

3 photos

  • |
  • |
  • |

Dans un autre style, l'autre critique que les artistrs peuvent faire à Tinder est son côté très rationnel, pragmatique, a priori à l'opposé d'une relation amoureuse. Le "codeur créatif" Nahuel Coppero, qui mixe art, design et programmation, a conçu un algorithme de création de polygones, en fonction de vos "matches", de la distance qui nous sépare des profils "matchés", etc. Et à la fin, on gagne un joli caillou rouge imprimé en 3D, peut-être aussi "terre-à-terre" que les données qu'il représente. Ultime question : tous ces artistes sont-ils des critiques d'un système de drague qui les interpelle, ou sont-ils juste des frustrés de Tinder ? Selon la réponse, swipez à gauche ou à droite.

-

Galerie : Nahuel Coppero - "Tinder Gems"

4 photos

  • |
  • |
  • |
Tu aimeras aussi