La Belle et le Beat

Originaire de Vancouver, la rappeuse Tommy Genesis commence à faire du bruit. La jeune touche-à-tout chante son amour pour le sadomasochisme et revendique internet comme seul héritage.

Tommy Genesis a étudié l’art, dit peindre, dessiner et sculpter, et avoue apprécier autant les Bad Brains que Michael Jackson. Élevée par des parents chrétiens, elle grandit avec des histoires inspirées de la Bible, qui hantent parfois ses cauchemars. À 10 ans, elle chante avec deux jeunes amies rencontrées à l’église dans son groupe God’s Girls, mais c’est dans le rap que Genesis perce, avec des lyrics parfois pas très catholiques et des punchlines de gros dur, crachées avec la verve d’une lycéenne des beaux quartiers. Ne demandez pas, Tommy Genesis refuse de donner son âge. Elle est en revanche assez grande pour réaliser elle-même ses clips :

Tommy Genesis - Execute (Official Music Video)
CLIP : Tommy Genesis – Execute
+
-

En 2015, elle est repérée sur la plateforme Soundcloud par le rappeur/geek d’Atlanta Father, qui la fait rapper sur son album avant de la signer sur le label Awful Records, très hypé chez les puristes de l’internet et du rap. La nonchalance et l’esthétique de Genesis colle à l’mage du label.

Father - Everybody In The Club Gettin Shot (Directors Cut)
Father – Everybody in the Club Getting Shot
+
-

Son premier album World Vision, paru en juillet 2015 est en écoute sur Bandcamp et Soundcloud, le prochain est prévu pour février 2017. En attendant, faites-vous plaisir et consultez son compte Instagram, qui réjouira les amateurs de fourrures, chiens et selfies vidéo.