TRACKS NEWS / 22-03-10 / Trash Kawaï : trop chibi !

Trash Kawaï : trop chibi !

Au pays des merveilles, perchés sous les champignons du Chapelier Fou, Hello Kitty et Peter Pan ont fait des bébés punks qui adorent casser leurs jouets. 

« Kawaï » dans la langue du Haïku ça veut dire « mignon », et c’est aussi le nom d’une mode née au début des années 80 au Japon, boostée par le succès du petit chat blanc. Ses adeptes se revendiquent comme des lolitas mais, depuis quelques années, elles s'émancipent et se parent d'accessoires beaucoup plus trashs. Ce trip syncrétique et païen c’est le « Trash Kawaï », où les otaku (autistes passionnés d’ordinateurs et intoxiqués aux mangas) se marient toujours avec Candy à la fin. Et le pays des merveilles c’est en fait Harajuku, le quartier branché de Tokyo, où de jolies allumeuses, gothiques et sucrées, font des « free hugs » - câlins gratuits - aux touristes.

Fans de la fripe et du hentaï, ces hologrammes tout droit sortis d'Okami sévissent désormais en Europe et revendiquent une liberté totale grâce à la …régression. Le styliste nippon Sebastian Masuda, pape du Kawaï Trash et DJ expé à ses heures, explique que le Kawaï est son arme ultime pour se battre contre la société et que ce mouvement est aussi révolutionnaire que le punk anglais en son temps. Comme tous ses congénères Kawaï, atteinte du syndrome de Peter Pan, Princesse Pudding, avec ses dreadlocks rose bonbon et son bonnet du genre La Petite Maison dans la Prairie, collectionne les gâteaux en plastique et fabrique des bijoux à son image qu’elle vend sur le web comme des petits pains.

Sebastian Masuda

Internet Site

+
-

Il y a aussi Princesse Connard qui, après avoir enfilé ses faux seins, chauffe régulièrement la piste du Trash Kawaii Klub avec sa spécialité, le Kawaï Hardcore, un cocktail de raretés nippones pour érudits sauvages. Alors tout ça c’est bien mignon mais attention, tout ce qui est Kawaï n’est pas gentil ! On est finalement plus chez Svankmajer que chez Babar : sous ce vernis acidulé, le Kawaï Trash est plutôt tendance SM et ses adeptes raffolent des vanités (babies à tête de mort et autres chibis malfaisants). Le Kawaï Trash c’est presque une philosophie : ne surtout jamais grandir... mais avec le sérieux qu’on mettait à nos jeux quand on était gamins.

Omodaka Live (Trash Kawaii Club @ Paris)

09m53

Omodaka Live (Trash Kawaii Club @ Paris)

09m53

+
-

Un reportage de Julie Terrasson

Dans leurs favoris (1)