TRACKS NEWS / 15-11-14 / Troubadour sensible et geek...

Troubadour sensible et geek hyperactif

Le Norvégien Erlend Øye est de retour avec « Legao » un album solo. L’ex King of Convenience et Whitest Boy Alive est un citoyen du monde constamment en vadrouille. TRACKS l’a chopé au passage pour connaître le secret de ses perles pop.

A Rio, une fille a inspiré Erlend Øye pour son single « Garota ». A Séoul, il a ensuite tourné le clip avec une copine.

Erlend Øye - "Garota" Official Video

04m32

Erlend Oye - Garota

04m32

+
-

Le merveilleux voyage musical d’Erlend Øye a pourtant débuté en Norvège, son pays natal :

Erlend Oye - Mieux que Sting
+
-

Erlend commence à faire parler de lui à la fin des années 1990, non pas par une reprise de Sting, mais de Joy Division, en participant avec les Kings of Convenience à un album hommage. En 2001, le groupe sort un premier disque, « Quiet is the New Loud », de quoi donner un coup de jeune à la musique folk.

Kings Of Convenience "Toxic Girl"

03m08

Kings Of Convenience - Toxic Girl

03m08

+
-

Et puis, Erlend Øye s’est lancé à l’assaut du vaste monde. En commençant par Londres, puis Berlin. Avec The Whitest Boy Alive, il joue de l’électro sur des instruments acoustiques.

The Whitest Boy! Golden Cage!

04m04

The Whitest Boy Alive - Golden Cage

04m04

+
-

Erlend a été patron d’un label, producteur, artiste solo, emblème de toute une génération de geeks grâce à son look nerdy. Sa signature : des lunettes de corne que plus personne ne portait alors. « Legao », son dernier album, lui a permis de découvrir un autre monde.

« J’ai écrit quelques titres lents. Le seul style où il est possible de danser sur des morceaux lents, c’est le reggae. A mon avis, le monde a eu sa dose de musiques mélancoliques portées par des guitares acoustiques. Ces dix dernières années, nous avons été envahis par ses troubadours hypersensibles. D’ailleurs moi aussi, j’étais l’un d’eux. »

A sa manière bien à lui, Erlend nous donne à entendre la musique qu’il découvre. Et ce coup-ci, c’est du reggae, avec le groupe Hjàlmar. Une formation qui ne vient pas de Jamaïque… mais d’Islande !

Erlend Øye - Fence Me In - in the studio

03m11

Hjàlmar - Fence Me In

03m11

+
-

Et puis, Erlend a poursuivi son chemin. Repartir à zéro, encore et toujours, c’est un principe pour lui. Et cette fois, ce sera Syracuse en Sicile. Où avec sa mère, le chouchou des hipsters a rénové une maison.

Erlend Øye – Un mafioso
+
-

Comme quoi, on retrouve quand même des constantes dans le parcours d’Erlend Øyes Leben. Peu d’artistes sont capables de donner dans des musiques si éclectiques. Mais quoi qu’il en soit, Erlend reste un troubadour à la fibre sensible. Avec une aversion bien particulière :

Pas des blagues stupides !
+
-
Erlend Oye

Facebook Page

+
-
Dans leurs favoris (1)