TRACKS NEWS / 06-11-16 / Les sept Trump-ettes de l’...
Trump Art

Les sept Trump-ettes de l’apocalypse

Saint Jean ne s’est pas encore manifesté pour annoncer la fin du monde le 8 novembre 2016, le jour des élections américaines. En revanche, une vague de plasticiens, de musiciens, d’humoristes, d’acteurs et d’activistes du net s’en est chargée. Leurs œuvres sont parfois hilarantes, même si les artistes trouvent que le vrai Donald Trump est tout sauf drôle. Leur objectif : éviter qu’il ne devienne le 58e  président des Etats-Unis.

«Trump Donald»

Aussi naïf que génial et bien sûr parfaitement en phase avec la petite allusion biblique ci-dessous. Qui n’a pas rêvé de secouer Donald Trump ou au moins d’ébouriffer sa fameuse tignasse ?

Le voyant « Trump Zoltar »

Contrairement à Saint Jean, Trump envisage l’avenir de l’Amérique avec un certain optimisme, dans une vision très personnelle des choses :

« Je vais déporter 11 millions d’immigrants mexicains illégaux. Mes trains seront bien mieux que ceux des Allemands. » La voix appartient à l’humoriste Anthony Atamanuik. Quatre artistes anonymes de Brooklyn sont à l’origine de cette action.

Leur objectif : que les gens cessent de penser que Trump est juste un méme rigolo. Selon eux, loin d’être un clown, il représente un réel danger. Tout n’est qu’un jeu jusqu’au jour où une telle personne est réellement élue président.

The All-Seeing Trump Speaks!
The All-Seeing Trump Speaks
+
-

Joshua ‘Ginger’ Monroe « The Emperor Has No Balls »

Cet artiste a choisi une approche un peu moins complexe en se limitant à un body shaming tout simple, mais efficace. Il a exposé cinq de ces statues au physique ingrat à Cleveland, Los Angeles, New York, San Francisco et Seattle. Elles sont librement inspirées de l’expression tout sauf biblique « rendre la pareille » : vulgaire pour vulgaire – la campagne présidentielle ayant de toute façon largement dépassé les limites du politiquement correct. 

Installing An Emperor : The Making Of

03m27

Installing An Emperor: The Making Of

03m27

+
-

Every Trump-ette

Ce bot Twitter mise lui aussi sur le thème du « shaming ». Il passe crible les innombrables photos de la foule présente aux meetings de Trump et zoome systématiquement sur un visage. Le tout est une façon de montrer les gens du doigt à l’ère numérique, de faire sortir les fans de Donald du confortable anonymat de la foule. La genèse du projet revient à l’artiste Web Shadcore, alias Eric Drass

Exposition « Why I Want to Fuck Donald Trump »

Une galerie de New York s‘intéresse aussi aux élections américaines. Comme le titre ne l’indique pas, elle expose également des œuvres consacrées à Hillary Clinton. Par exemple un collage du galeriste qui montre un portrait de la candidate fait à partir de bouts de papier d’un magazine porno montrant des organes génitaux. Impossible de les montrer ici, malheureusement. En guise de compensation, voici une sculpture tout en subtilité. 

-

La tombe de Trump

1 photo

+
-

YG ft. Macklemore & G-Eazy – FDT (Fuck Donald Trump) Part 2

Quand il s’agit de messages subtils, ces gars sont aussi de la partie. Le tout se passe très bien d’explications. 

YG feat G-Eazy & Macklemore "FDT (Fuck Donald Trump) Part 2"

04m06

YG ft. Macklemore & G-Eazy – FDT

04m06

+
-

Musique anti-Trump « 30 Days, 30 Songs »

Cette initiative s’y prend de façon un rien plus subtile. Il s’agit d’une sorte de calendrier de l’Avent anti-Trump. Durant les 30 jours précédant l’élection présidentielle, on passe ici une nouvelle chanson par jour, interprétée par des artistes renommés tels que R.E.M., Franz Ferdinand, Aimee Mann ou El Vy, pour n’en citer que quelques-uns.

30 jours, 30 chansons

http://www.30days30songs.com/

+
-

Alec Baldwin est Donald Trump ! – au Saturday Night Live

Pour conclure : ce magazine satirique de référence de la télé américaine n’est jamais à court de guest stars. Parmi les nombreuses incarnations convaincantes de Trump, l’aîné des frères Baldwin est à la première place !

Donald Trump vs. Hillary Clinton Debate Cold Open - SNL

09m45

Donald Trump vs Hillary Clinton Debate cold open - SNL

09m45

+
-