TRACKS NEWS / 11-12-14 / Un futur sans ovaire ?
Sexe 2.0

Un futur sans ovaire ?

Une capitale sans femmes, ça n’existe pas, mais l’imaginer peut-il aider à comprendre les nouvelles romances entre hommes et objets ? Un documentaire en cours de tournage pose la question.

Tokyo, Japon, dans un futur pas si lointain. Gendo prend son train de banlieue pour retrouver son foyer, mais il sait déjà qu’il ne croisera pas sa compagne, qui avait l’habitude de rentrer du travail en voiture. Elle s’est évaporée il y a des mois. A-t-elle voulu protéger le bébé de la radioactivité, comme la plupart des autres ? Gendo n’en sait rien, et ne cherche pas à le savoir. Seule reste la solitude des hommes, qui se sont retrouvés seuls sur leur archipel, obligés de réinventer la notion de couple comme ils le pouvaient.

Ce scénario n’est pas écrit, et il semble trop extrême pour devenir réel un jour. C’est le rôle de la science-fiction : expliquer les rouages de choses qui se passent au présent avec des histoires irréelles. Mais si les femmes n’ont pas encore quitté le Japon, certains humains dînent déjà avec des objets au resto.

Coller cette réalité dans une fiction, c’est la voie qu’on choisi Kaori Kinoshita et Alain Dellanegra pour travailler sur un film-documentaire nommé An Island Without Women, qui met des protagonistes vivant histoires d’amour réelles avec des logiciels ou des objets, dans une trame « sans filles ». Et pour faire des enfants, avec une poupée ou une « virtual girlfriend », ça se passe comment ?

Interview Alain Della Negra

@ Arte Creative

+
-

Tracks vient tout juste de se pencher sur l’une des composantes de ce phénomène : « Love Plus », le simulateur d’amour.

Love Plus : Avis aux amateurs d’idylles virtuelles!

@ Tracks

+
-

Quelques mois plus tôt, nous avions fait le tour de la question du sexe 2.0 au Japon.

Virtual sex : le Japon, eldorado du sexe 2.0

@ Tracks

+
-
Dans leurs favoris (7)