TRACKS NEWS / 09-03-05 / William Gibson, papa cyberp...

William Gibson, papa cyberpunks

Il est l'auteur de Neuromancien : la bible du cyberpunk. Il y a 20 ans, William Gibson invente un monde contrôlé par les ordinateurs où résistent marginaux et pirates. Il les baptise "cyberpunks".

Avec Johnny Mnemonic paru dans le recueil de nouvelles Burning Chrome/Gravé sur chrome puis en 84, avec le roman Neuromancien, William Gibson fonde le mouvement littéraire cyberpunk qui va révolutionner la science-fiction. A contre-courant du rêve hi-tech, il explore le côté obscur d'un monde sous l'emprise de machines intelligentes mises en réseau. Un futur à portée de main où les derniers êtres libres sont ceux qui maîtrisent ces nouvelles technologies. Gibson est né en 1947, en même temps que le premier ordinateur. 26 ans plus tard, sa version domestique est mise sur le marché américain. 

Toute son enfance, William Gibson est ballotté de chantier en chantier aux quatre coins de l'Amérique. Ses points de chute: les bases militaires. Dans les années 60, la science-fiction, ça ressemble à des types en pyjama dans des navettes spatiales en carton-pâte. Gibson a 20 ans. Il ne marche pas dans ces combines.

En inventant le terme de cyberspace, William Gibson donne une nouvelle dimension à la science-fiction, à cheval entre réalité et virtualité. Dans le monde réel, de Billy Idol aux cyborgs chacun interprète à sa manière l'univers de Gibson. Les anticipations de l'écrivain font les choux gras d'Hollywood et séduisent Blondie, Sonic Youth ou Bono qui lit ses textes pour un happening.