Le troisième degré du rap

Vald, Biffty ou Lorenzo savent brosser le Web dans le sens du troll… Ces rappeurs nés sur Internet cultivent les codes de l’ironie et de la provocation pour empocher des millions de vues.

Connaissez-vous le troll, cette bête monstrueuse née dans l’imaginaire nordique ? Depuis que vous naviguez sur Internet, vous avez sûrement rencontré sa version numérique, le provocateur débridé qui asticote un peu tout le monde pour attirer l’attention. Les rappeurs nés sur Youtube suivent ainsi les codes du réseau, loin de la rigidité médiatique. Avec le plus grand des sérieux, ils adoptent le second degré comme une deuxième peau et récoltent des millions de vues sur les plateformes de vidéo en ligne.

VALD

« Je pense que le troll c’est l’expression la plus adéquate avec notre ère. C’est l’expression la plus moderne, la plus intelligente. » Vald

Ancien étudiant en mathématiques, Vald se fait connaître sur le Web avec un rap gonflé au LOL. Dès ses premiers clips, le ton est donné avec « Shoote un ministre », dans lequel il fait faire à un acteur une quenelle, le signe de ralliement des fans de l'humoriste controversé Dieudonné. Après le clip d'« Autiste », le rappeur se voit opposer une pétition pour manque de respect envers les malades.

Vald - Shoote Un Ministre
Vald – Shoote un ministre
+
-

Dans ses concerts, Vald projette des vidéos glanées sur le Web pour chauffer son public. La dérision est le mot d’ordre et le principe est appliqué partout. Son clip « Eurotrap », tourné sur fond vert et prêt à être détourné par les fans, commence par une citation de Johnny Halliday...

Vald - Eurotrap
Vald - Eurotrap
+
-

« C’est quand t’es sorti de la matrice que tu trolles, t’arrêtes de prendre tout au sérieux, t’arrêtes d’être accroché à tes vérités, à ton image, à tout ça quoi. Tu t’en fous quoi. Tu dis n’importe quoi. » Vald

BIFTY ET JULIUS

Pierre Gondry, alias Biffty (neveu du réalisateur Michel Gondry), rappe des paroles crues balancées entre le premier et le second degré (la marque de fabrique du troll). Son frère Julius, réalisateur de clips pour Vald et Seth Gueko, lui prête main forte devant et derrière la caméra : au barbecue ou dans les beaux quartiers, ils revendiquent le droit à ne pas se prendre au sérieux. 

Biffty & Julius - Pigeon bleu
Biffty & Julius – Pigeon bleu
+
-

Dans Pigeon bleu (une référence au réseau Twitter), Julius chante : « Je vends pas de drogue, j’en prends ». Pour Biffty, la guerre des gangs dans le rap, c’est fini. Les gens veulent s’amuser :

« T’étais vachement jugé sur ta street cred et ce que t’avais fait dans la rue et tout. Maintenant, on s’en fout, tu peux faire caca dans la rue, tu peux sortir un clip de rap. Ca sera encore plus vu. » Biffty

Biffty - J'me défonce (Prod. Dj Weedim)
Biffty - J'me défonce (Prod. Dj Weedim)
+
-

Que font les frères de leur journée ? De la « souye », un terme inventé qui permet de fédérer la communauter et vendre des t-shirts et autres produits dérivés sur le site de leur crew, le « Patapouf Gang ».

LORENZO

Ils ont des chapeaux ronds, des lunettes de soleil et des survet’ de foot, vivent les Bretons ! Lorenzo, le rennais auto-proclamé « empereur du sale », traine son look benêt et travaillé dans des clips bourrés d’effets. Son rap est nourri de termes qui le caractérisent, comme le « sale », ou « mamène ». Le rappeur assume son personnage jusqu’à son interview dans Tracks...

« La différence entre Lorenzo et un humoriste ? C’est que Lorenzo, il ne fait pas ça pour être drôle, mais il est plus drôle que les humoristes ! » Lorenzo

Lorenzo - Le son qui fait plaiz (Clip Officiel)
Lorenzo - Le son qui fait plaiz (Clip Officiel)
+
-

Lorenzo fait partie du crew Columbine, connu notamment pour le clip de Vicomte, hymnes des bourgeois zonards de Dinard qui trainent comme un boulet leur pull en V sur leurs épaules. Au premier, deuxième ou troisième degré, la provocation peut aussi servir un propos...

Charles - Vicomte
Charles - Vicomte
+
-

« Aux Etats-Unis, il n’y a que des bourgeois qui rappent. Les mecs ils sont tous multimillionnaires. C’est pas parce que tu viens du ghetto que t’es pas un bourgeois vas-y ! » Foda C